ROUES ARTISANALES
SUR MESURE
la référence dans les alpes

Témoignages

Jean-Louis B.

Une sensation agréable de facilité...


Essai d’une paire de roues AlpinsWheel 20mm carbone à boyaux, rayons arrières ligaturés.

Mes nouvelles roues AlpinsWheel remplacent des roues à pneus légère (1410g) 20 / 24 rayons, utilisées depuis 2 ans.

La comparaison s’effectue sur mon circuit test habituel de 62 km comportant 8 côtes plus ou moins longues et pentues.

Dès le départ, aussitôt la première mise en action je ressens une différence, une différence agréable de facilité ! Il faut dire que j’ai toujours roulé « en boyaux ». Je trouve que le « toucher » de route des boyaux est plus agréable que celui des pneus aussi haut de gamme soient-ils.

Au fil des kilomètres les bonnes sensations vont se confirmer. La légèreté des roues rendent les relances et démarrages plus efficaces. Dans les côtes c’est mieux aussi, en particulier le passage sans perte de vitesse des « coups de cul », les ponts au dessus des voies ferrées ou autoroutes.

Toute la force transmise passe bien dans la roue arrière sans déperdition. Cette roue arrière est aussi plus raide verticalement (ça c’est moins bon pour mon vieux dos !).

Dans une montée longue, le faible poids des roues en circonférence permet de dépenser moins d’énergie, à vitesse de passage égale.

Ainsi équipé des roues AlpinsWheel mon vélo tel que présenté sur la photo pèse 6kg380.

Au final je suis satisfait de ces nouvelles roues qui correspondent bien à ma pratique et mon profil de cycliste.

Avant d’essayer des roues à jante carbone j’appréhendais le freinage. A tort, ça freine bien avec des patins génériques carbone.

[ Toutefois je dois signaler que les pistes de freinage de la roue arrière ne sont pas parfaites, pas rigoureusement planes. Il n’y a pas de voile de la roue visible à l’œil nu mais les freinages légers prolongés émettent quelques saccades alors que les freinages appuyés ne posent pas de problèmes particuliers. ]